HERVE SENTUCQ
search  
caddy prices drapeau francais
PANORAM'ART blog Herve Sentucq Panoramart page Facebook de PanoramArt compte Twitter de PanoramArt page Google + de Hervé Sentucq compte Picasa de Hervé Sentucq
Self-publishing books
Comment se prépare un livre 'panoramique' et combien de temps faut-il pour réaliser un ouvrage ?

livre normandie couverture Pour mon premier livre sur la Normandie, ce fut très décousu. Au départ il n'était pas question de livre. Le choix de cette région s'était imposé logiquement car elle était délaissée par les photographes. Je voulais montrer que toute région avait un fort potentiel et pouvait donner une impression de majesté et de grandeur, comme le font depuis longtemps les régions de Bretagne, P.A.C.A. ou Rhône-Alpes. La Normandie allait donc me servir de premier exemple et aussi de long stage de formation. Après quelques expositions, l'envie d'adjoindre des textes à mes images s'est fait sentir afin de faire aussi partager avec des mots la magie et l'essence des lieux visités.

Après 10 ans à former mon regard dans cette fenêtre 3 fois plus large que haute, je me suis lancé dans la réalisation d'un livre. J'ai réfléchi à toutes les meilleurs mises en pages pour ce format d'images, j'ai écrit des textes vulgarisés et me suis fait aider par la maison d'édition qui édite les ouvrages des membres de l'association que je soutiens (http://www.icrainternational.org/). Ainsi est né « Normandie, horizons panoramiques » en co-édition avec Anako-Pages du Monde. Ce dernier diffuse en librairie, je vends pour ma part pendant des diaporamas-conférences ainsi qu'aux institutionnels et aux entreprises des régions Basse et Haute-Normandie.

livre ecosse couverture 2 ans plus tard, j'ai réitéré l'expérience avec un livre sur l'Écosse. Comme pour la Normandie, ce ne fut pas moins de 15 voyages de 3 semaines en moyenne qui m'ont été nécessaires pour couvrir l'ensemble du territoire et sous toutes les saisons. Pour l'Écosse, j'ai choisi l'auto-édition afin d'être totalement libre quant au choix du format, de la mise en page et du contenu. Vulgariser l'histoire, la géologie, l'écologie, les traditions… des habitants des hautes-terres d'Écosse m'a demandé 1 année entière de travail avant que je ne sois satisfait du résultat
Aidé de 2 personnes bilingues, l'aventure de la traduction en anglais a nécessité plusieurs semaines d'un travail enrichissant mais harassant… Un livre unique est sorti. Cette aventure extraordinaire a connu une fin malheureuse : tout petit éditeur, j'ai eu un mal fou à ce que les grandes librairies me créent un « compte fournisseur » malgré un intérêt quasi-unanime. La diffusion librairie a donc été quasi-inexistante (sauf auprès des FNAC qui le référencent et en vendent un peu), condamnant ce livre.

J'ai participé ensuite à la collection de livres panoramiques estampillés Géo , tout en cherchant à solutionner ce problème essentiel de la diffusion.

livre normandie couverture Parallèlement j'ai attaqué le projet qui trottait dans ma tête depuis le début, un livre sur les paysages de France. Les bons photographes régionalistes sont bien souvent limités à la zone géographique située autour de chez eux, vie de famille oblige. Les passionnés de photo de nature sont allergiques à la marque de l'homme. Mon projet était à cheval sur ces 2 mondes. Illustrer la variété des paysages français, naturels, quasi naturels, peu inscrits par l'humanité ou modelé totalement de la main de l'homme… qu'importe pourvu que règnent l'harmonie et l'impression de justesse. Le principal éditeur anglais de livres de photos panoramiques s'est intéressé à mon projet et nous avons trouvé un terrain d'entente (après 12 mois d'échanges et de négociations).

La deuxième année de réalisation des images s'est effectuée dans cette nouvelle optique. Ont suivi 6 mois de sélection, d'écritures de textes, de relecture et de suivi des bons à imprimer. Août 2009, je suis libéré en partie de cette aventure et je réfléchis de nouveau à comment diffuser soi-même un livre.

livre normandie couverture Début 2010, le prochain livre sur l'Auvergne est désormais fini. Le monde de l'édition change de plus en plus vite et la commercialisation de celui-ci n'aura probablement pas grand chose à voir avec les précédents projets. Toujours contraint de s'adapter et surtout de trop s'adapter. Pour ce quatrième livre, je fais appel pour la diffusion et la promotion à un petit éditeur régional dont la gentillesse n'a d'égale que son énergie. Je reste maître à bord pour la réalisation du contenu et son suivi jusqu'à l'impression, prévue pour l'été 2010. La rentabilité s'annonce bien moindre, étant donné qu'il devient difficile d'écouler 2.000 exemplaires. Et les efforts titanesques causent de régulières remises en question.

Parallèlement je continue sporadiquement à participer à d'autres livres et revues, vendant images et écrits.

Entendons nous bien, réaliser un livre en y étant pour ses frais ou en gagnant des miettes n'est pas bien difficile à notre époque. De nombreux éditeurs guettent les passionnés de photo ayant pas ou peu de prétentions de rémunération. L'expérience est souvent assez mal vécue après coup par ces photographes amateurs ou experts. Mais rembourser tous ses frais et s'assurer 2-3 ans de revenus pour chacun de ses livres demande de l'acharnement et une grande confiance en soi. Il faut livrer de nombreuses et longues batailles pour se faire respecter et ainsi pouvoir ré-itérer l'expérience.


Impression du livre 'Le Havre Mutation Panoramique'

9 et 10 novembre 2012

Avant d'en arriver à l'impression de ce livre, il nous a fallu à Fabrice et moi de la sueur, de la persévérance et une foi à soulever des montagnes. Notre maison d'édition 'Mutation Panoramique' existe désormais et 'Le Havre' inaugure la série. Retour sur ces débuts.

Pour ma part, je réalise les images tout au long de l'année 2011, de janvier à octobre. Plusieurs séjours de 3 semaines pour couvrir toutes les saisons, toutes les ambiances lumineuses. Parfois je remets au séjour suivant les sites pour lesquels je n'ai pas eu la lumière adéquate ou trouvé la composition qui rend la bonne perspective.

Pendant ce temps, Fabrice, à l'origine du projet, réfléchit au concept, à la mise en page, aux code couleurs. Il est très plaisant que chaque binôme soit créatif. Le livre abordera tous les volets de la ville : activité balnéaire, port maritime, zone industrielle, patrimoine bâti de toutes les époques, efforts réalisés pour les logements sociaux...

Nous bouclons le projet un peu tard dans l'année 2011 et décidons de nous donner 6 mois de plus pour le peaufiner, celui-ci devant servir de modèle pour la collection à venir. L'accentuation des 'crises' augmentent chaque mois la difficulté à faire pré-financer le projet. Si celui-ci rencontre un franc succès et nous ouvre toutes les portes pour le présenter, la frilosité des institutionnels et entreprises à investir dans cette aventure est palpable.

Eté 2012, il nous faut réaliser le grand plongeon, engager notre propre argent, faire exister le livre et lui permettre de faire ses preuves lors de la confrontation in visu. Nous décidons d'en imprimer un premier lot de 1.000 exemplaires. Mais nous maintenons la qualité et le nombre de pages du livre. Les contraintes économiques implacables nous font passer pour l'impression de la case France à celle de Slovénie pour finir en Bosnie.


Fabrice supervise le calage de la jaquette
Fabrice supervise le calage de la jaquette
La lumière se reflète sur la jaquette fraîchement imprimée. Pantone orange pour le texte, pantone métallique pour l'aplat, une couverture qui ne passe pas inaperçue
La lumière se reflète sur la jaquette fraîchement imprimée. Pantone orange pour le texte, pantone métallique pour l'aplat, une couverture qui ne passe pas inaperçue


Le site d'impression est... impressionnant. De multiples hangars s'étirent en longueur. Aucune usine équivalente en France. Nous sommes dans la démesure. Notre interlocuteur slovène et ses associés bosniaques s'avèrent très attentifs à nos attentes élevées. Au final nous pouvons dire très sincèrement que nous sommes très satisfaits du travail et du relationnel.

Imprimerie machines d'impression

Je réalise moi-même le réglage de la chromie, soit l’opération délicate du passage des images RVB en CMJN. Ceci bien avant de me rendre sur place. Afin d'avoir un aperçu du rendu final, l'imprimeur réalise généralement une sortie jet d'encre calée à peu près avec le rendu de la presse offset et me l'envoie. La surprise de taille cette fois-ci est que nous recevons un tirage sur le vrai papier et imprimé par la presse qui va sortir le livre. On ne peut avoir une meilleure idée de ce à quoi ressemblera la qualité finale.

La première étape consiste à l'imposition des pages, le regroupement des pages recto et verso des cahiers. Puis les plaques sont gravées et rejoignent le « conducteur machine », c’est à dire l’opérateur qui va imprimer nos 1000 exemplaires. Nous avons souhaité être présents avec Fabrice au « calage » des couleurs, à la sélection de la trame (après essais on choisit 350 ppi, un point quasi invisible).

L’opérateur réalise tout un travail de préparation avant de lancer l’impression et recommence à chaque changement de plaque. C'est long, bruyant mais cela se passe dans la bonne humeur.

Plaques en aluminium gravées pour chaque couleur : Cyan, Magenta, Jaune et Noir Attroupement autour du conducteur de machine
Attroupement autour du conducteur de machine


Plaques en aluminium gravées pour chaque couleur : Cyan, Magenta, Jaune et Noir

Vérification du point et calage de la chromie
Vérification du point et calage de la chromie
Les pages s'accumulent sur les palettes.
Les pages s'accumulent sur les palettes.

Après le travail de l’impression des pages rectos, un temps est laissé pour qu'elles sèchent. Puis on imprime les verso. Et on laisse encore sécher. On repasse ensuite un vernis machine épais afin de protéger les aplats et mettre en valeur les images. Puis c'est au tour du découpage au massicot, de la reliure, de l’emballage et enfin de l’expédition. Toutes ces opérations prennent encore 3 semaines. Tout est réalisé sur place. On nous a expliqué que c'était désormais le seul moyen de s'en sortir pour un imprimeur de son pays.
Début décembre 2012, le camion arrive avec ses palettes de cartons remplis de livres. L'objectif de ce premier tirage est de rentrer dans nos frais. Trop peu de livres imprimés pour espérer un gain. Mais il existe et peut donc autoriser une suite à notre aventure éditoriale.

On choisit de le ne distribuer que dans 2 libraires normandes célèbres, une au Havre, une à Rouen. Pour le reste, nos cibles sont les entreprises et les institutions qui acquièrent le livre comme cadeau d'affaire. Mi-décembre, les 2/3 des livres ont trouvé preneur. On en parle comme d’un événement, les louanges nous parviennent, ce qui est rassurant après 2 ans de tâtonnement dans le noir. Fabrice est aux commandes pour les ventes, avec son enthousiasme habituel.

A suivre...

» Open this article in pdf
© Copyright 2015-2017 Mentions légales Hervé Sentucq Panoram'Art - Photos panoramiques
The artist contact blog blog Herve Sentucq Panoramart links