La révolution de l’impression directe + essais avec Webprint

Jan
20

Fin 2015, la société Webprint m’a proposé d’expérimenter certains de leurs matériaux de décoration murale. L’occasion pour moi de faire sur le point sur cette véritable mutation qui s’opère en ce moment dans la façon de présenter les photos. Après mon analyse de ce phénomène, mon retour d’expérience avec Webprint.

Faire l’économie du papier photo… pour des raisons de coût… bien sûr mais pas seulement. Imprimer directement sur n’importe quel support, bois, tissu, verre… c’est aussi tâter toutes sortes de matières. Afin d’harmoniser ses tirages avec les spécificités de son intérieur et l’ambiance recherchée. C’est pouvoir accrocher des tirages dans sa salle de bains, sa cuisine ou un espace extérieur protégé. Faire d’une photo un papier peint ou un brise-vue de jardin. Et bien d’autres idées déco intérieures ou extérieures, la liste s’allongeant chaque mois.

Cela fait 10 ans que je teste ces nouveaux matériaux et depuis quelques mois un constat s’impose : la qualité d’impression est devenue excellente. Bien sûr la matière mélange ses motifs aux points d’impressions, mais à distance d’observation (bras tendu) la qualité est bluffante et le mariage heureux. Ces supports restituent aux oeuvres leur poésie, leur légèreté et leur sérénité. Contraste, éclat, résolution, relief des détails… si tout peut encore légèrement s’améliorer, bien peu de gens trouveraient à redire sur le résultat actuel.

Voici 4 matières que j’ai pu tester pour métamorphoser son chez-soi en un oasis d’harmonie, de rêve et de zénitude !

1. Verre acrylique – de la brillance à votre photo
La photo est imprimée au dos du support plexi transparent, laissant exploser les couleurs. L’image se voit à travers le « verre » et rayonne d’intensité, d’éclat et de relief. Il s’en dégage une vitalité fascinante. Très sensible en revanche aux reflets en cas de source lumineuse proche.

2. Alu Dibond – un design épuré et moderne
La photo est imprimée directement sur une plaque de cette matière légère et pourtant très rigide. L’intensité des couleurs est étonnant. Presque sans reflet, il s’en dégage un calme céleste.

3. Toile montée sur cadre – l’invitation à la détente
La photo est imprimée sur tissu avec une grande netteté et des couleurs brillantes puis tendue sur un chassis en bois. Avec sa surface subtilement structurée, l’œuvre semble tridimensionnelle et pleine de vitalité.

4. Bois – un effet naturel et chaleureux
La photo est imprimée sur bois faisant apparaître subtilement les veines naturelles du bois. Parfait pour les intérieurs à la décoration plutôt rustique, ce matériau met très bien en valeur les motifs en lien avec la nature.

——-

Retour d’expérience avec Webprint

Cette entreprise néerlandaise d’impression en ligne a récemment créé une plateforme française. S’adressant au plus grand nombre elle propose pléthore de produits photo à petit prix. La navigation est simple d’utilisation.

Alors sans plus attendre mon verdict :
– définition d’impression : légèrement perfectible mais déjà excellente
– restitution des couleurs : rien à dire (si l’image envoyée a le profil sRVB)
– vérification des tirages : aucune pétouille ou infime défaut sur les 4 essais
– emballage : perfectible (pour les grands formats souvent malmenés par les transporteurs, ils travaillent à améliorer la protection)
– envoi : reçu à chaque fois rapidement

Quand on a connu comme moi, à la fin des années 90, les balbutiements des profils… on mesure le chemin parcouru. Désormais un profil est effectué pour chaque support. Que ce soit sur bois ou sur alu les teintes de mes images sont parfaitement restitués. Quant à la résolution d’impression on peut chipoter de près par comparaison avec un vrai tirage photo mais à distance d’observation on ne trouve plus rien à redire.

Ci-dessous quelques photos en situation.
La plaque Dibond fait 180x80cm, celle en bois 80×30 cm.

bois-large

bois-resolution

bois-tranche

dibond-large

dibond-resolution

dibond-tranche

Notes pour les amateurs avertis et experts 😉

Technophile mon ami, n’oublie pas de convertir les images que tu leur envoies dans l’espace de couleur internet (srvb). Car si l’immense majorité des amateurs prend ses images ainsi sans le savoir, les passionnées préfèrent quant à eux l’espace Adobe RVB ou Prophoto. Il serait utile que le site convertisse toutes les images envoyées dans l’espace colorimétrique d’internet et attribue cette espace par défaut aux images sans profil. Cela éviterait des déconvenues. Bien sûr une conversion directe vers le profil du support sélectionné serait encore mieux (autant éviter l’étape srvb).

Qui dit « s’adresser à un large public » signifie également un léger éclaircissement des images. C’est logique vu la quantité de portraits à traiter. En cas de sous-exposition de l’image, les visages seront reconnaissables. Encore une fois ce qui fonctionne 99% des fois est préjudiciable à ceux qui peaufinent leurs images. Donc pour les perfectionnistes, il vaut mieux appliquer un gamma de 0,8 à chacune des images avant de les envoyer. Dans l’avenir, un bouton permettant d’ « améliorer » la colorimétrie serait souhaitable. Ceux qui ne savent pas traiter leur image cocherait cette case.

Le site français de Webprint n’étant pas encore optimisé à son maximum, n’hésitez pas à leur faire des remarques constructives car ils sont à l’écoute. A ma connaissance les sites d’impression grand public n’ont pas cherché à s’adapter aux pratiques des passionnés de photo. A nous de les encourager dans cette voie.

Leur site : webprint.fr
Leur prestation de tirage sur bois, et celle sur dibond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *